Céleste Germe – Das Plateau

Céleste Germe – Das Plateau

Céleste Germe

Céleste Germe est metteuse en scène et cofondatrice du collectif Das Plateau.
En 2008, après s’être formée en Arts du spectacle à l’université de Nanterre puis en architecture à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville où elle passe son diplôme, elle fonde Das Plateau aux côtés de Jacques Albert, de Maëlys Ricordeau et de Jacob Stambach.
Au sein du collectif, elle réalise la mise en scène de l’ensemble des créations, qu’elles soient théâtrales, cinématographiques ou radiophoniques. La formation et la transmission sont également au centre de ses activités. Elle réalise de nombreux ateliers de sensibilisation et intervient très régulièrement dans les écoles supérieures d’art dramatique (Ecole du TNB, du ‘éâtre du Nord, ENSATT à Lyon, La Manufacture et les Teintureries à Lausanne etc). En 2021-2022, Poings texte de Pauline Peyrade, la dernière création de la compagnie et quatre versions de Pénélopes (Tarbes, Ulis, Nanterre, Vitry) sont en tournée. Céleste Germe est invitée au POCHE/GVE à Genève (Suisse) pour réaliser la mise en scène de deux spectacles, Unité Modèle et Paci!c Palisades de Guillaume Corbeil et prépare la création du premier spectacle jeune public de Das Plateau, Le Petit Chaperon rouge dans la version puissante et positive des Frères Grimm.

collectif Das Plateau :

Créé en 2008, Das Plateau réunit Jacques Albert – auteur/danseur, Céleste Germe – architecte/metteuse en scène, Maëlys Ricordeau – comédienne et Jacob Stambach – auteur/compositeur.
Das Plateau développe une écriture scénique totale qui confronte théâtre, littérature, musique, arts plastiques et cinéma. Après avoir monté plusieurs textes de Jacques Albert, le collectif part à la rencontre d’autres écritures vivantes dont celles de Marie Darrieussecq et de Pauline Peyrade. Leurs spectacles cherchent à mettre à jour le dessous des choses, ce qui ne peut se dire, ce qui dans la complexité du monde ne peut ni se dissoudre, ni se résoudre. À la recherche d’un « nouveau tragique », la beauté qu’ils mettent en œuvre sur le plateau porte à la fois la marque de la violence du monde et la possibilité d’un espoir. Avec la sensibilisation aux formes contemporaines et la formation au cœur de sa démarche, Das Plateau intervient régulièrement dans les écoles supérieures d’art dramatique en France et à l’étranger et mène un soutien actif à l’émergence de jeunes artistes.

En 2021-22, Poings texte de Pauline Peyrade, la dernière création de la compagnie et quatre versions (Tarbes, Ulis, Nanterre, Vitry) de Pénélopes formes légères et in situ réalisées à partir de l’Odyssée d’Homère et d’entretiens d’habitantes de chaque territoire investi sont en tournée ainsi que Je suis un bourreau, une introduction. Céleste Germe est également invitée à mettre en scène au Poche à Genève deux textes de Guillaume Corbeil, Unité Modèle et Pacific Palisades. Das Plateau prépare pour 2022-2023 une création très jeune public à partir de la version puissante et positive du Petit Chaperon rouge des Frères Grimm.