Olivier de Sagazan

Olivier de Sagazan

Biologiste de formation, Olivier de Sagazan se tourne vers la peinture et la sculpture avec l’idée omniprésente de questionner la vie organique. De sa passion de donner vie à la matière lui est venue l’idée de recouvrir son propre corps d’argile afin d’observer « l’objet » qui en résulte. Cette expérience a donné lieu à la création d’un solo, Transfiguration, en 1998, dans lequel on voit un homme se défigurer progressivement avec de l’argile en une sorte de monstre. Ce mi-homme mi-bête cherche sous ses masques qui il est.